tout droit reservé
une oeuvre de
Douala - Akwa .... rue Bébey Eyidi
Yaoundé - montée jouvence
Italie
Belgique
c
groupementbabountou.com       
juin 2014
Differents villages de babouantou Activités Reunions et Associations Etudes Diaspora Elites Lives photos LIVRE D'OR Accueil GROUPEMENT BABOUANTOU
Aimer son frère c’est lui tendre la main
S.M Majesté KALEUK      MOUGOUE Pierre
S.E Paul BIYA      
Chef d’Etat de la republique du cameroun
Chef Supérieur Roi BABOUANTOU
Richard Bernard, fils de Ngandeu et de Fankam, petit fils du chef Bouga de Baloum, arrière petit fils de Tagni Yeumbou de Bana, neveu de Taffeu Tchouaket de Baloum, cousin de Mbounga joseph (carrefour Mbouga) de bafang, oncle de Mefeu Wenkap de Babouantou. Né vers 1917, meurt en 1974, accède au trône en 1938 (à confirmer). 75 épouses, 300 fils.....  Il s'agit de Mongoue Richard Bernard, roi des Babouantou de 1938 à 1974. Sa succession est assurée par
S.M KALEUK MONGOUE Pierre
A lire aussi
LA COMMUNAUTE BABOUANTOU DE DOUALA GRATIFIE SES LEADERS
MBA BEUH KAMAKO
MEFEU TCHEUDEU
L’AUTOROUTE PASSERAS A BABOUANTOU
L’autoroute passera par Babouantou. Un réunion d’information sur le projet d’autoroute Douala- Bafoussam s’est tenue à la Chefferie Supérieure Babouantou le 06.04.18 à 15h. La délégation du Cabinet chargé de l’étude d’impact environnemental du projet a officiellement informé la population du Groupement qu’il est prévu de connecter Bafoussam à l’autoroute Yaoundé-Douala par  un point entre Edéa et Douala et que le tracé passera par Babouantou. Cette autoroute partira d’Edéa, passera par Yabassi, Bafang, Banka, Bametchuitcha (Batié) et entrera à Babouantou par Badacvet, continuera par Tseke, Nguieuh, Kouwa, Batoula avant de continuer par Bangou, Bamena, Bangwa, Bangam, Bandjoun pour déboucher à Kouekong Bafoussam, non loin du stade. La mission est venue informer les populations sur le projet et les actions à venir. D’autres missions passeront sut le trajet pour des études, des concertations avec les populations au sujet des expropriations et des indemnisations. Les populations doivent coopérer et être très regardantes sur tout ce qui se fait tout au long des diverses phases du projet qui a aussi bien des effets négatifs que positifs. Entre autres aspects négatifs, des biens, champs, constructions seront détruits ou occupés et à l’opposé le développement suivra. Les Populations présentes à cette réunion ont émis des doléances visant l’amélioration de leurs conditions de vie : l’aménagement du système d’adduction d’eau, la construction d’un hôpital de district, l’aménagement d’une aire de jeu, la construction d’une maison de la femme, le bitumage de l’axe Balambo Bandja, la création d’une aire de repos à Babouantou et bien d’autres. Le Chef Kaleuk a par la suite exprimé sa déception face à la faible mobilisation des populations Babouantou. Aucun autre Chef du Groupement n’a assisté à la rencontre tandis que Yaoundé était représenté par deux personnes en plus du Président du Codepouantou Mbouthieu Norbert et une seule personne était venue de Douala. Koliou Noundou